Cuissons & Conservations

Huiles VIGEAN

Comment utiliser les huiles ?

Les huiles ne sont pas que des corps gras au goût banal. Elles donnent un sens à toutes vos préparations. Il convient toutefois de se poser les questions pratiques pour bien déchiffrer les étiquettes, cela vous permettra de pouvoir bien appréhender la quintessence des huiles VIGEAN qui sont à « l’huilosphère » ce que sont les grands crus classés en Bordelais, Bourgogne ou Champagne dans le monde du vin. Le parallèle est en effet évident entre la dégustation d’un vin et celle d’une huile.

Cuissons

Quelles sont les meilleures huiles de cuisson ?

Il convient pour cuire les aliments d’employer le plus souvent des huiles neutres pour ne pas marquer le produit utilisé. Généralement on utilise l’huile d’olive pour les poissons et de tournesol pour les viandes. Par la suite, il convient d’assaisonner avec des huiles au goût plus marqué.

« Moi j’en utilise surtout trois, précise Éric VIGEAN, l’olive, la sésame première pression à froid et la tournesol oléique, et pour les fritures une huile composée spéciale pour les cuissons de ce type. Alors, je ne dépasse pas les 140 et 160 degrés maximum ».

Conservations

Quels sont les meilleurs modes de conservation ?

Contrairement au vin, les huiles bios ne se bonifient pas en vieillissant. Il convient de les consommer dans les dix-huit mois après leur mise en bouteille, sauf pour le lin (8 mois). Les étapes entre la production et la mise en bouteille sont très courtes. « Une fois produites et filtrées, nos huiles se retrouvent dans notre cuverie inox entièrement climatisée, ce qui permet de bien les conserver pendant quelques jours avant la mise en bouteille », avance Éric VIGEAN.

On doit ainsi ranger ses huiles avec soin : « Le consommateur doit les stocker dans une pièce sombre à moins de 20 degrés, sinon au frigo, notamment les huiles issues d’une première pression à froid qui sont plus fragiles. Contrairement au vin, la bouteille doit toujours être debout ! On peut parler de millésime car chaque graine ou chaque fruit peut connaître son année exceptionnelle, c’est l’ensoleillement qui détermine tout, il ne faut pas trop de pluie, surtout dans le dernier mois. La noix, la noisette, le lin, la cameline, l’oeillette ont besoin de plus de fraîcheur, on les conserve alors au réfrigérateur ».

Quel vinaigre avec les huiles ?

« Très souvent les huiles se suffisent à elles-mêmes. Si l’on veut jouer sur l’acidité, je conseille les huiles de macérât, surtout celles où il y a dans l’assemblage du citron. Autrement mieux vaut un vinaigre de cidre ou de xérès, car le vinaigre de vin étouffe les subtilités des huiles. Il faut de ce point de vue abandonner la bouteille pour mettre le vinaigre dans un vaporisateur » précise Éric VIGEAN.

Vinaigres VIGEAN
VIGEAN - Entreprise Française Entreprise Française
VIGEAN - Entreprise Française
VIGEAN - Labels et Certifications Labels et Certifications
VIGEAN - EPV

VIGEAN - ECOCERT

VIGEAN - VEGAN
VIGEAN - Agriculture Bio Européen « Euro-leaft » / « Eurofeuille »
VIGEAN - AGRICULTURE BIOLOGIQUE
VIGEAN - Paiement sécurisé Paiement sécurisé
VIGEAN - Banque PopulaireVIGEAN - MasterCard et VISAVIGEAN - Chèque

VIGEAN - Frais de port Frais de port offerts

dès 59€ d'achats
en France métropolitaine & Corse

VIGEAN - Colissimo
VIGEAN - Recettes gourmandes Recettes gourmandes

Suggestion
du moment
Recettes gourmandes - VIGEAN
Chou-fleur aux poires
et fleurs séchées
à l’huile de noix

De
dejeunerssurlherbe.com
Voir la recette

VIGEAN - Newsletter Newsletter

Newsletter

Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée à des tiers

VIGEAN - Actualités Actualités

Vidéo Le magazine de la santé (21-04-2017)

Chronique : bien choisir son huile, o les huiles Vigean sont l'honneur

Voir toutes les actualités >>